Arrêtez de noircir le tableau.

Soyez objective: arrêtez de noircir le tableau.

Non vous n'êtes pas éligible au poste de Miss Parfaite mais vous ne l'êtes pas non plus à celui de Miss Ratée.

Personne n'est 100% l'un ou 100% l'autre. Nous sommes toutes un mélange à 50/50.

Seulement parfois c'est du 60/40, 70/30 et même 80/20.

Bree Van De Kamp est même arrivée à 90/10 à certains moments. 

Je ne vous apprends rien. Vous avez dû intellectualiser cette notion il y a déjà bien longtemps.

Mais intellectualiser n'est pas assimiler.

Intellectualiser ne signifie pas chaque cellule de mon corps sait, comprends, admets et valide cette affirmation.

Voir la situation avec objectivité c'est la clé de la réussite pour changer.

Vous ratez autant que vous réussissez.

Au lieu de vous flageller de ne pas encore avoir changé, prenez le problème à l'envers et regardez toutes les fois où vous ne l'avez pas fait.

Vous réussissez plein de choses dans une journée.

Acceptez de les voir aussi.

Ce n'est pas de l’auto-complaisance.

C'est un rééquilibrage des actions.

C'est voir les choses dans leur globalité. Avoir une vue dézoomée de la situation, comme un aigle volant au dessus d'une prairie et non comme un lapin coincé dans son terrier.

Par exemple ressassez votre oubli de payer votre amende pour excès de vitesse, ne fait que vous enfermer dans la mauvaise humeur, dans un état d’esprit négatif, votre estime de vous diminue et vous avez envie de vous jeter dans un livre, sur internet ou sur la nourriture pour oublier. Pire vous n'avez même pas envie de payer la relance.

Mauvais plan car de un vous n'oubliez réellement pas ce qui vient de se passer et de deux vous savez que la prochaine fois que cela arrivera ce sera pire. 

A l'oubli se rajoutera le souvenir de cet épisode actuel.

Les émotions désagréables seront plus fortes encore et votre stress accru.

Alors qu'accepter d'avoir oublié, se rappeler toutes les fois où on a pas oublié de payer et être bienveillant envers vous, vous entraîneront sur un autre chemin. 

Vous serez plus vigilante quand votre peur d'agir pointera le bout de son nez (merci l’introspection), vous vous écouterez et vous vous soutiendrez (merci amour de soi) et si vous oubliez encore vous saurez vous pardonner en en tirant une leçon (merci le lâcher prise). 

Il y a peu de chances que vous n'ayez jamais changé de toute votre vie.

Si telle est votre croyance, allez-y prenez 5 minutes, remontez votre vie d'aujourd'hui jusqu'à aussi loin qu'il faudra et vous finirez bien par trouvez une fois où vous avez réussi à changer une chose. 

Le plus vraisemblable c'est que cela vous semble normal de changer, d'évoluer donc vous n'y prêtez pas attention et vous vous concentrez uniquement sur les fois où vous ratez.

Vous vous voyez plus négativement que vous ne le devriez.

Cela vient de notre échelle de valeur interne.

Si pour vous arrêter de fumer est un changement qui a plus de valeur que arrêter de manger du chocolat à chaque fin de repas, alors oui si vous avez arrêter le deuxième et pas le premier, vous aurez tendance à croire que vous ne valez rien.

En revanche si vous placer tous vos changements sur le même pied d'égalité alors vous aurez réussi 1 challenge sur 2.

C'est une question de perspective.

C'est une réaction humaine et normale.

L'être humain est câblé pour voir le négatif plus que le positif. 

C'est ainsi.

Il reste enfermé devant sa petite fenêtre plutôt que d'investir dans une gigantesque baie vitrée et un toit vitré.

C'est l'heure du quart-d 'heure scientifique :

Saviez-vous que chaque jour nous avons environ 50 000 pensées qui nous traversent l'esprit.

95% d'entre elles sont les mêmes qui passent en boucle et environ 80% d'entre elles sont négatives. Oui vous avez bien lu : 80% !

Vous n'y pouvez rien c'est comme ça. Nous fonctionnons tous ainsi.

Vous vous focalisez plus sur là où vous échouez. Vos réussites ou ce que vous faites sans effort ne sont pas mis en lumière par votre cerveau.

Je suis sûre que vous connaissez cela :

Si on vous fait un compliment, il vous fera plaisir 10 minutes peut-être 30 les bons jours et il vous soutirera éventuellement un sourire le soir en vous couchant.

Mais si on vous fait une critique vous la ruminerez toute la journée et le soir au coucher vous serez encore fortement remonté contre son auteur. A contre coup vous vous demanderez ce qui cloche chez vous.

Pourquoi vous vous focalisez sur ce maudit commentaire alors que la semaine dernière vous avez à peine remarqué les compliments de votre neveu sur votre coiffure, votre robe et vos bijoux.

C'était pourtant pas rien 3 compliments en une heure, et gratuit en plus les commentaires, pas pour essayer de gagner une glace ou un tour de manège.

Pourtant vous les aviez presque oubliés au moment de rendre le petit à sa mère.

En revanche cette remarque sur vos traits tirés à la machine à café, dit à la va-vite, par votre collègue Luc de la compta, là non ça ne passe vraiment pas.

C'est un comportement humain mais c'est quand même usant et déprimant de ne voir que les mauvais côtés des choses .

«Il est quand même pas à côté ce resto!» 

«Oh j'ai oublié mon appareil photo, c'est dommage la vue était si belle ! »

«Oh c'est rien, c'est pas dur de faire ce plat.» 

« Mais que je suis nulle!»

«C'est rien, tout le monde sait faire ça.».

C'est triste de ne garder que le souvenir négatif des situations.

C'est dommage de ne pas voir à quel point on est une chouette personne et de passer son temps à se dénigrer (sans même s'en rendre compte bien souvent).

Alors qu'on aurait pu juste se régaler avec ce super déjeuner, mémoriser chaque endroit de ce paysage ou accepter les compliments avec un sourire et un merci.

Je ne vous parle pas ici de mettre en place de la positivité toxique.

Pour celles qui ne connaissent pas c'est le fait d'être positif à tout prix, même en présence de difficultés.

Souvent la positivité toxique part des meilleures intentions mais elle manque de compassion et finit par être plombante.

Non ici je vous parle d'être juste envers vous même.

On nous a tellement seriné qu'il ne fallait pas se vanter, que c'était malpoli qu'on a fini par faire tout le contraire.

Reconnaître là où on est bon, n'est pas de la prétention c'est un juste équilibre avec les fois où on sait qu'on a merdé et où là on se le dit. 

Débarrassez-vous du regard des autres et de leurs phrases toutes faites, vides de sens.

Si ça les choque que vous soyez fière de vous, n'avez-vous pas remarqué qu'au contraire si vous vous rabaissez, ils ne vous contrediront pas ?

Vos vrais soutiens, eux, seront fiers de vous  et avec vous. Et surtout ils ne vous laisseront pas vous rabaisser.

Les autres sont juste jaloux que vous sachiez vous accepter pleinement alors qu'eux veulent le faire aussi et n'y arrivent pas.

Apprenez à appartenir à la première catégorie.

Devenez votre meilleure amie.

3 exercices faciles pour apprendre à se voir avec objectivité.

Mettez-vous au calme et munissez-vous d'une feuille, d'un crayon et d'un minuteur.

Vous pouvez le faire dans votre tête mais l'impact sera moins fort. 

Les exercices que propose le développement personnel, demandent souvent de se munir d'un carnet et d'un crayon.

Ce n'est pas parce que le développement personnel a des parts de marché dans les entreprises de papeterie mais pour les bienfaits que ça a sur notre cerveau.

Quand on écrit ça ralentit les pensées, on cherche les bons mots, on prend le temps de former des lettres et cela permet au cerveau de créer un nouveau chemin neuronal plus ancré que si on pense uniquement.

Comme je vous l'ai dit précédemment on a environ 50 000 pensées par jour, les exercices faits mentalement finissent par se perdre dans le lot.

A l'écrit, même si on oublie, il y a une trace.

En plus les exercices sont là pour pointer ce qu'on ne veut pas voir.

Là il reste une preuve, on peut enfin travailler correctement sur nous sans faire l'autruche.

Autres bienfaits: cela libère la pensée, stimule la créativité et la mémoire, aide à vivre les émotions et permet de se projeter.

Si vous n'êtes pas fan du papier, il y a votre ordi, votre tablette ou votre téléphone. 

Voici le premier exercice:
Vous avez votre feuille? Cool. Maintenant mettez 3 minutes sur votre minuteur. Regardez le modèle qui suit et top chrono !

Si vous n'êtes pas très à l'aise avec vous-même ou avec ce genre d'exercice, il est probable que votre colonne de droite soit plus remplie que celle de gauche.

C'est normal, rappelez-vous l'histoire des 80% de pensées négatives.

Bénéfice inattendu avec cet exercice, vous allez obliger votre cerveau à regarder ce que vous faites de bien. Petit à petit vous allez bien être obligé de vous rendre compte que vous êtes une chouette personne.

Petit rappel : une chouette personne est une personne qui fait de son mieux, qui parfois se trompe mais pas par méchanceté. Non elle se trompe en voulant bien faire. Une chouette personne est capable de voir ce qui est bon en elle et ce qui est moins bon sans se juger.

Rappelez-vous que vous êtes votre amie et pas votre bourreau.

Prenez l'habitude de regarder ce que vous faites avec honnêteté.

Votre objectif est de vous regarder avec plus de bienveillance et d'équité.

Si vous procrastinez à l'idée de faire cet exercice c'est que vous n'avez pas encore vraiment envie de travailler dessus. Au lieu d'entrer en résistance, laissez tourner l'idée dans votre tête jusqu'à ce que vous soyez prêt. Et ne vous jugez pas durement si c'est long.

Deuxième exercice:

Listez toutes les fois où vous avez une chose depuis vos 8 ans jusqu'à aujourd'hui.

Si vous hiérarchisez vos réussites, entourez en rouge les plus importantes pour vous et en bleu les autres. 

Si vous ne hiérarchisez rien, écrivez c'est tout. 

L'objectif est que vous vous rendiez compte que vous n'êtes seulement cette femme qui ne change pas, vous êtes beaucoup plus. 

Troisième exercice:

Vous allez vous intéresser au fois où vous n'avez pas pu changer.  

L'objectif de cet exercice est que vous vous rendiez compte que toutes ces fois où vous décidez de ne pas changer, n'ont pas le même impact dans votre vie.

Certaines fois vous en souffrez et d'autres fois non.

Apprenez à ne plus vous voir comme une personne qui ne change rien, qui n'ait pas capable de le faire.

Parfois c'est juste que l'action ne vous intéresse pas vraiment donc vous l'allez au bout.

Faites un bilan rapide de ce que vous venez d'apprendre.

Est-ce que votre image de vous à évoluer ? 

Si non pourquoi ? 

Gardez en tête que personne n'est 100% parfait ou 100% nul. 

Nous sommes un mélange des deux et nous l'oublions trop souvent.

Regardez-vous en prenant de la hauteur, en dézoomant. 

Restez objective.

Virginie

J'ai créé ce blog pour vous aider à changer. Vous méritez d'avoir la vie que vous vous voulez et je veux vous y aider.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>