La source de ma motivation: vous aider à vous libérer de vos peurs.

Quand je vous propose des outils, des idées et des concepts sur le développement personnel, je n'ai pas d'attachement particulier à ce que vous soyez d'accord ou non avec moi.

Il existe tellement d'idées, de concepts, que tous ne peuvent pas nous parler ou nous faire avancer. On prend ou on ne prend pas selon comment ça résonne en nous. 

Personnellement certains conseils ont été utiles à ma vie et ont grandement participé à la faire changer.

Ces conseils m'ont apporté plus de sérénité et de liberté. 

Comme j'y vois de l'utilité, j'ai envie de les partager avec vous. 


C'est l'idée qu'ils puissent servir à débloquer une autre personne de ses peurs, qui m'a poussé à ouvrir ce blog.

Imaginer que ce que j'écris pourrait aider une personne là, quelque part est la source de ma motivation. 

Le conseil qui a le plus changé ma vie, a aussi été le plus dur à accepter, c'est le concept de prendre l'entière responsabilité de ma vie. 

C'est celui auquel j'ai le plus opposé de résistance.

L'idée que je suis à 100% responsable de mon humeur, de mes pensées, du fait d'être heureuse ou malheureuse, de voir le bon côté en toute chose ou le mauvais côté etc.. n'a pas été facile à intégrer du tout. 

J'ai beaucoup résisté avant d'accepter ce nouveau concept. Avec mon esprit critique je l'ai démonté dans tous les sens, j'ai essayé de le contrer, de m'y opposer. Au lieu de l'accueillir, j'ai essayé de chercher dans quel cas il ne marchait pas, dans quel cas il était inutile. J'ai cherché la faille, l'exception qui est annulerait cette manière de voir les choses. J'ai cherché le bug qui me permettrait de me dérober et de ne pas avoir à changer les choses.

Rien ne m'obligeait à adopter ce nouveau point de vue, rien de me forçait à changer mon regard sur la vie. Sauf que derrière la résistance à changer, j'y revenais tout le temps. Ce concept m'appelait, me parlait mais je ne voulais pas l'admettre. Une fois que j'ai eu fini de bien décortiquer le concept, que toutes les pièces étaient devant moi en morceaux, je l'ai reconstruit en y intégrant mes expériences, en y apportant mon point de vue.

J'ai fini par l'accepter dans ma vie et à partir de là, elle a changé.

Je n'ai plus subi mon existence mais au contraire j'ai repris les rênes de ma vie. 

Ce concept a donc révolutionné ma vie, c'est pourquoi il me tient à cœur de vous en parler. L'idée de prendre l'entière responsabilité de sa vie vous sera peut-être utile à vous aussi, peut-être que mon retour d'expérience vous aidera éventuellement à avancer, donc je trouve qu'il a sa place sur le blog. Ensuite c'est à votre tour de réfléchir, de vous demander si vous voulez y adhérer, si vous voulez adopter cette idée. 

C'est avec cet état d'esprit que j'ai construit ce blog, vous faire partager mes bonnes trouvailles.

Vous êtes peut-être comme moi avec le principe de responsabilisation, le concept vous intéresse mais en même temps il vous dérange. C'est probablement le signe que vous êtes en résistance avec. 

Votre résistance montre que se joue en vous un combat interne. Mais vous ne voulez pas de ce duel. Il est alors plus du simple pour vous de réfuter le concept plutôt que de vous pencher sur votre vie intérieure. 

C'est humain c'est normal. Découvrir, conceptualiser, adhérer à de nouvelles idées n'est pas toujours un chemin simple, linéaire, avec de jolis paysages. Ça peut parfois relever du challenge et piquer un peu. 

Cependant, il est peut-être intéressant pour vous de faire ce chemin. De vous pencher sur votre combat intérieur.

De regarder votre expérience, vos idées, vos concept à vous. 

De vous demander comment appliquer ces outils et ces idées dans votre vie. 

De vous interrogez sur vos résistances, sur pourquoi vous ne voulez pas changer ? 

Qu'est-ce qui pourrait améliorer vos relations avec vous et avec les autres ? 

Est-ce que vous voulez changer cette facette de vous ou non ?

Votre développement personnel vous appartient. 

Il se fait au sein de votre propre vie. 

C'est dans votre contexte à vous qu'il va se faire.

Les expériences dont je parle sont les miennes, je les ai vécues, analysées mais je ne les érige pas en exemples à suivre. Je ne connais pas tout du développement personnel. Je suis ma route (du verbe suivre), parfois à un croisement je dois choisir entre deux concepts à découvrir. Alors je fais un choix, qui n'engage que moi et qui ne signifie pas que l'autre chemin soit moins bon. Quelquefois je peux explorer les deux chemins et quelquefois non. Ce choix est frustrant par moment, j'aimerai aller fureter partout et à d'autres moments il est évident que je ne vais que suivre celui de droite. Mon intuition me souffle que celui de gauche n'est pas fait pour moi.

Votre expérience sera la vôtre, avec vos choix à vous. 

Nous n'avons pas vocation à vivre les mêmes choses car nous sommes différents. 

Mais les idées, les concepts et les pensées peuvent être partager, discuter pour nous aider à mieux nous les approprier. 

Certains concepts n'auront pas la même finalité dans nos vies parce que peut-être que pour vous ils vous auront aidé et que pour moi non, dans d'autres circonstances ce sera l'inverse et encore dans d'autres circonstances nous serons d'accord sur le résultat. 

C'est votre expérience qui vous dira si ces concepts et ces idées sont bons pour vous.  

Tout cela vous appartient.

Internet fourmille de gens qui ont une idée ou qui suivent un concept et qui ensuite veulent le faire partager. C'est un moyen de communication facile pour parler au monde et très accessible de nos jours. Non pas avec l'idée de vous convertir à une manière de voir les choses mais en vous faisant profiter d'un retour d'expérience. Je sais que tout le monde n'est pas sur Internet avec cette vision. Certains peuvent même la qualifier de simpliste, de bisounours, de gnangnan. J'ai moi aussi appartenu à la clique des cyniques et puis j'ai décidé de me concentrer sur les aspects positifs des choses. Ça a été une étape importante dans l'amélioration de ma vie. 

Je crois à l'entraide et au soutien tout comme je crois que tout le monde est libre de ses choix et responsable de ses actes. Je crois aussi au fait qu'il faut se bouger pour changer, que rien ne tombe tout cru dans notre bec. Le développement personnel est un outil puissant mais seulement si on s'en donne la peine. 

Comment je le sais ? 

J'y suis arrivée ! J'ai changé, j'ai une vie qui me ressemble vraiment. Mais pour cela j'ai dû sortir de ma zone de confort, j'ai dû plonger dans mon monde intérieur et j'ai dû me remettre en question. 

C'est de tout ça dont j'ai envie de vous parler dans le blog. De outils, des stratégies, de mes expériences qui ont rendu possible ce changement. J'espère que cela pourra vous servir dans votre aventure à vous pour vous guider, vous motiver  ou vous challenger. 

Rappelez- vous si on ne change rien, rien ne change !

Virginie

J'ai créé ce blog pour vous aider à changer. Vous méritez d'avoir la vie que vous vous voulez et je veux vous y aider.

  • Clarisse De Magalhaes dit :

    Bravo et continue ta voix.
    Clarisse

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
    >